sos main

Entorses des doigts

Définition et origine

Une entorse est une lésion du système de stabilisation d’une articulation : les ligaments et la capsule (sphère qui entoure l’articulation).

Contrairement à la luxation, les surfaces articulaires restent en position anatomique. On distingue les traumatismes en hyperextension, qui entraînent une lésion de la plaque palmaire (épaississement de la capsule de l’articulation sur la partie côté paume), et les traumatismes latéraux qui entraînent une lésion des ligaments latéraux.

Parfois, un petit fragment d’os s’arrache avec les ligaments. La principale entorse digitale concerne l’articulation intermédiaire, interphalangienne proximale. Dans plus de 60% des cas, le traumatisme survient lors de la pratique sportive.

Symptômes / Diagnostic

Dans les suites du traumatisme, l’articulation devient douloureuse, œdématiée (gonflée) et le mouvement se réduit.

Une radiographie de face et de profil permet de s’assurer de l’absence de fracture. Parfois on retrouve un discret arrachement osseux, qui est alors à assimiler à une entorse.

Le diagnostic du complexe ligamentaire lésé est clinique, c’est-à-dire réalisé par l’un des praticiens de l’Institut, qui testera la stabilité de l’articulation pour connaître l’importance de la lésion ligamentaire.

Prise en charge

Plusieurs solutions existent selon les situations. Votre chirurgien sera le plus à même de vous proposer les traitements applicables dans votre cas.

Le traitement sera en en rapport avec la lésion ligamentaire et non de façon stéréotypée. Il sera constitué par le glaçage, un bandage compressif type Coheban®, associé suivant la gravité :

– d’un traitement chirurgical, si l’arrachement osseux est important et porte atteinte à l’intégrité articulaire

– d’un traitement par attelle adaptée en fonction du ligament lésé dans les autres cas

Évolution

L’articulation peut présenter une instabilité anormale qui va diminuer la fonction du doigt ainsi qu’une augmentation des douleurs.

À l’inverse, l’articulation peut se déformer avec une rétraction du système capsulo-ligamentaire pouvant aller jusqu’à un doigt en crochet irréductible.

L’évolution est souvent longue, 3 à 4 mois ; un gonflement résiduel est fréquent.

Il est important de surveiller, au cours des 6 premières semaines, que l’articulation reste rectiligne, dans le cas contraire il sera très difficile d’obtenir un doigt droit.

En l’absence de traitement ou d’insuffisance de travail sur l’articulation, le risque essentiel est de se retrouver avec une articulation enraidie, notamment avec une perte de l’extension.