sos main

Arthrose des doigts

Définition et origine

L’arthrose est un phénomène très fréquent et la main est une région du corps qui est fréquemment atteinte.

L’origine de cette pathologie peut avoir une composante héréditaire ou survenir plus précocement après un traumatisme articulaire (fractures proches des articulations). Elle se définit par une altération du cartilage articulaire dans le temps.

Symptômes / Diagnostic

L’arthrose au niveau de la main touche préférentiellement les femmes, mais n’épargne pas les hommes.

La présentation clinique est caractérisée par la présence de douleurs, d’un œdème (gonflement) ou d’une déformation et une perte de mobilité de l’articulation concernée. Le diagnostic sera le plus souvent complété par des radiographies souvent bilatérales et comparatives.

Le chirurgien de la main constatera et évaluera les amplitudes articulaires, le niveau de déformation et son impact sur la vie quotidienne du patient. À la radiographie il sera apprécié la présence d’ostéophytes (petits becs osseux), de géodes (cavités dans l’os) et le degré de pincement de l’articulation sans oublier l’examen des articulations voisines et sur les deux mains.

Prise en charge

Plusieurs solutions existent selon les situations. Votre chirurgien sera le plus à même de vous proposer les traitements applicables dans votre cas.

La prise en charge initiale de l’arthrose est toujours conservatrice et simple. La chirurgie est une des alternatives thérapeutiques, mais fort heureusement la plupart des arthroses répondent bien aux traitements médicaux non invasifs.

Au début seront souvent associés : la rééducation, les immobilisations sur mesure par orthèse et les antalgiques simples.

Viendront par la suite les infiltrations de dérivés corticoïdes et dérivés plaquettaires.

La chirurgie est très importante en prévention notamment dans le traitement de certaines fractures très pourvoyeuses d’arthrose chez des sujets jeunes (exemple : fracture du scaphoïde, fracture articulaire…). Une fois le trouble installé le principe est de réaliser une réparation de la zone concernée en faisant appel à du matériel prothétique comparable aux classiques prothèses de genou et de hanche ou encore à des techniques sans matériel étranger comme la fusion des os atteints (arthrodèse).

Évolution

Le compromis que doit trouver le chirurgien de la main s’articule entre le bénéfice attendu d’une intervention chirurgicale et les risques immédiats et à long terme de cette dernière.

L’arthrose ne régresse pas spontanément et la restitution d’une articulation atteinte n’est pas possible. Aujourd’hui toutes les techniques chirurgicales employées dans l’arthrose de la main sont bien codifiées et lorsqu’elles sont réalisées selon les règles de l’art, donnent de très bons résultats.